• Aucun programme en cours de diffusion actuellement :(

» Tout le programme
Bienvenue sur Fureur.

DOTA 2 - Un français à l'international : Le parcours de Tib

DOTA 2 - Un français à l'international : Le parcours de Tib

Publié par Yaga le 19/03/2015 à 16:52

Tib nous dévoile les détails de son parcours dans cette interview inédite signée Yaga.

Interview de Tib

 

Tib est un joueur français de 21 ans. Il a joué dans beaucoup d'équipes tier 2 sur la scène internationale, participé à de nombreuses compétitions et a atteint le leaderboard Europe (son MMR dépassant actuellement les 6000 points).

 

 

Pourrais-tu nous résumer ton parcours dans le jeu vidéo jusqu'à aujourd'hui ? Quel est ton palmarès ?

 

J'ai commencé il y a 8 ans sur Wacraft 3. J'ai directement joué à Dota et je me suis également essayé à Starcraft 1, j'aimais beaucoup le principe des maps customs. Il y a 4-5 ans, j'ai fait mes débuts en équipe, même si sur Dota 1 le niveau était vraiment mauvais. Lassé par ce jeu, j'ai arrêté deux ans pour Starcraft II où je suis monté Grandmaster, mais plus j’avançais, plus Starcraft mourrait : peu de viewers, pas beaucoup d'argent. Du coup je suis retourné sur Dota 2 il y a deux ans et depuis je suis à fond sur le jeu.

Sur Starcraft, j'ai gagné quelques tournois hebdomadaires destinés aux joueurs tier 2, où j'ai pu gagner 50-100€ selon la semaine. Sur Dota 2, ma plus grosse compétition était une lan en Angleterre où j'ai standin chez les Fureur de l'époque (Wiz, Banz, Sky, Sev et Tib), on a décroché la seconde place (2000£). J'ai pu gagner des petits tournois à 50-100e avec ma team récemment.

 

Pourquoi as-tu décidé de quitter la scène française pour jouer à l'international ?

 

Sur Dota 1 et au début de Dota 2, je n'ai toujours joué qu'avec des Français. Petit à petit, je me suis mis à connaître tous les meilleurs joueurs francophones, et j'ai vite compris qu'il n'y en avait pas tant que ça au final, la scène est assez petite. Des joueurs de mon niveau, il y en a peut-être une dizaine en France. Il n'y a qu'une team française en ce moment [qui perce à l'international], c'est Elysium et deux trois joueurs par-ci par-là comme 7ckng Mad ou Sockshka. C'était impossible pour moi d'obtenir quelque chose de potable sur la scène française. J'ai compris assez vite qu'il fallait que j'essaye en inter.

 

Qu'attends-tu de ton passage sur la scène internationale ?

 

La scène est beaucoup plus grande, il y a énormément de bons joueurs et de bonnes équipes, mais cela signifie aussi qu'il est très difficile de percer. Il faut créer des contacts, rencontrer les bonnes personnes, avoir fait ses preuves pour pouvoir jouer avec les meilleurs joueurs. J'ai pu jouer avec d'excellentes équipes et c'est avant tout ce que je recherche. 

 

Quels sont les différents obstacles que tu as dû surmonter ?

 

Le début était difficile. Je ne connaissais que des joueurs français et je n'avais aucun contact à l'international. Commencer de zéro prend du temps, j'ai dû aller sur des forums, rencontrer des joueurs moyens et petit à petit me créer un carnet de contacts. Le deuxième obstacle concerne la stabilité des équipes : dans Dota, les teams bougent beaucoup. Très peu d'équipes en tier 2 restent longtemps ensemble. La seule qui est restée stable est 4FC qui a vécu 3 ans. Dès qu'un joueur fait de la merde, il est kick. Ça remet la team à zéro et il est difficile de travailler en équipe dans ces conditions. Le troisième obstacle est qu'il faut sans cesse rester en contact avec les joueurs de la scène si on veut avancer, y compris avec ceux qu'on apprécie pas.

 

Au niveau de la communication, est-ce que la barrière de la langue a déjà été un problème ? Comment gérez-vous votre temps de parole en partie ?

 

La langue était un souci quand j'ai commencé il y a deux ans. J'étais vraiment mauvais en anglais, et comme les joueurs peuvent venir de n'importe où, certains avaient des accents très prononcés, ce qui les rendaient difficiles à comprendre. Après, à Dota, il est assez facile de se débrouiller avec quelques mots : bot, top, mid, Roshan, go, tower, etc... D'autant plus qu'au début de la vie d'une équipe, les stratégies utilisées ne sont pas particulièrement complexes. Même en étant pas très bon, il y a moyen de communiquer. Petit à petit, à force de parler anglais tous les jours dans des équipes, je pense que je suis devenu assez bon.

En partie les supports parlent généralement plus, mais chaque équipe a ses spécificités. Dans certaines équipes, un joueur était clairement le leader et prenait 80% de temps de parole, dans d'autres, chaque joueur parlait à peu près de manière équivalente. J'essaye de communiquer juste ce qu'il faut, je donne les informations et c'est tout.

 

Tu es un joueur polyvalent, qui a déjà joué tous les rôles possibles au sein de tes différentes équipes. Cette polyvalence te vient-elle d'un goût prononcé pour le changement ou d'une adaptation nécessaire afin de pouvoir te forger un nom ?

 

Beaucoup de joueurs n'aiment qu'un rôle. J'ai toujours aimé jouer tous les héros, plus qu'aimer jouer des rôles. Même quand je joue carry dans une team, j'aime bien changer en pub et jouer parfois un Lion, parfois un Timbersaw. C'est évidemment un vrai avantage pour se trouver une équipe de savoir tout faire, l'adaptation est beaucoup plus simple.

 

Du coup, quel est ton rôle préféré et pourquoi ?

 

Mon rôle préféré est carry. C'est là où je me sens le plus efficace, quand je joue carry je sais exactement ce que je peux faire : j'arrive à beaucoup harasser l'offlane, à plus communiquer avec les supports, j'ai une meilleure vision du jeu. J'aime presque autant jouer support. En revanche, comme je n'ai pas joué mid depuis longtemps, c'est le rôle pour lequel j'éprouve le plus de difficultés car il demande beaucoup de pratique.

 

Comment marche ton équipe en ce moment ? Quels sont vos projets pour le futur ?

 

Je joue dans la team Midas, en Joindota league division 2. Ça se passait pas trop mal, mais comme j'ai dit plus tôt, la scène Dota 2 bouge beaucoup, et dû à nos mauvais résultats récemment, l'équipe est en pleine restructuration. Comme je ne sais pas encore où ça va mener, je ne parlerai pas des projets pour l'équipe, mais de mes projets personnels. J'aimerais réussir à gagner une MSI, une EizoCup ou la Division 1 de la Joindota League. J'ai déjà réussi à monter assez haut, mais la prochaine étape c'est de gagner !

 

Un petit mot pour la fin ?

 

Pour tous ceux qui ont envie de se lancer dans la scène inter, je vous souhaite bonne chance. C'est une bonne expérience, mais il faut vraiment être motivé, ce n'est pas facile. Il ne faut pas baisser les bras lorsqu'une première team se passe mal, c'est une étape obligatoire. Sinon, merci à Yaga pour cette interview, c'était sympa !

Poster un commentaire

0 commentaires

  • Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à réagir !

Poster un commentaire

Connectez vous pour ajouter un commentaire.

Recherche FUREUR

Bloc_VG

LE PORTAIL DOTA 2

LE PORTAIL DOTA 2

 

Portail communautaire dédié au jeu DOTA 2 de VALVE comprenant toute l'actualité concernant DOTA 2 (mise à jour, e-sport, ...) ainsi que des guides spéciaux du contenu de DOTA 2. Du contenu multimédia officiel (vidéos, images, ...) et venu de la communauté DOTA 2, sont également disponible sur le site.
Une web TV FUREUR DOTA 2 est également disponible pour retrouver des tournois live, des joueurs pro en live, ainsi que les performances de notre team Fureur MultiGaming DOTA 2. 
Un forum spécifiquement dédié à DOTA 2 est aussi présent pour aider la communauté a mieux communiquer sur leur jeu préféré, DOTA 2.